Page 1 sur 1

Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Jeu 24 Jan 2019 13:22
par Mascareignes
Bonjour amis snorkleurs,

Le forum abrite des supers photographes et sur les supers photos, plein de petits êtres colorés et étonnants : les nudibranches.
Manifestement, il y a des espèces un peu partout.
Manifestement aussi, c'est petit (très petit ?).

Personnellement, je n'en ai jamais vu et je pense que c'est au moins à 90% parce que je ne sais pas où/ comment les chercher.
J'ai passé l'étape 1 qui consiste à savoir que ça existe (bon début).
Maintenant, j'aimerais aborder l'étape 2 : essayer d'en observer.

Du coup, je demande votre aide pour avoir quelques informations sur les milieux/ organismes hébergeurs/ profondeurs, ... qu'affectionnent les nudibranches.
Je me doute bien que ça varie (beaucoup) d'une espèce à l'autre mais, par exemple, faut-il que je cherche plutôt sur les coraux ou est-ce qu'il faut forcément des gorgones (auquel cas, je comprends pourquoi je ne vois rien à Maurice), ... ?

Merci d'avance
L'aide de tous nous a été très utile en 2017 pour Maurice, je compte sur vous pour cette année.
Cet été, ça devrait être une destination snorkling dans l'Océan Indien donc je pourrai mettre en pratique :mrgreen:

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Jeu 24 Jan 2019 14:34
par Mascareignes
un site avec des nudi de l'océan indien
http://seaslugs.free.fr/nudibranche/f_intro.htm

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Jeu 24 Jan 2019 14:43
par Gorgone
Hello

En ce qui me concerne j'en ai vu "souvent" dans des lieux avec des coraux cassés, du sable, des porites, proches de petites éponges noires ou bleues et y compris dans peu d'eau. Là sur les photos de Lara et les vidéos de Sergei on voit que le milieu est riche en faune fixée (type Friwen), sous des aplombs ..Il faut avoir le coup d'oeil ou l'habitude (c'est comme pour les champignons :lol: ), une petite tache de couleur parmi d'autres ...
Le nombre d'espèces à l'air infini.
André et David en ont vu plein en France et pourront mieux te renseigner.

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Jeu 24 Jan 2019 15:52
par Mascareignes
Merci Gorgone
J'ai vu des sortes "d'éponges" bleu foncé à Maurice mais l'éponge elle-même est déjà assez petite. Du coup, le nudi éventuel doit être vraiment minus.

Gorgone a écrit:Il faut avoir le coup d'oeil ou l'habitude (c'est comme pour les champignons :lol: ), une petite tache de couleur parmi d'autres ...

Vu mon don pour les champignons, ça ne me rassure pas :lol:

Je compte effectivement sur JdF et Davi, entre autres, pour avoir des infos, j'ai vu leurs photos.


Sur cette page, on voit que Maurice est moins riche en nudibranches que Madagascar, Mayotte, la Réunion ou les Seychelles (au moins en nombre d'espèces). Reste qu'il y en a quand même pas mal, il faut "juste" que j'apprenne à les trouver.
http://seaslugs.free.fr/nudibranche/f_intro.htm

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Sam 26 Jan 2019 20:52
par jeandeflorette
Bonjour,

Mascareignes a écrit:J'ai passé l'étape 1 qui consiste à savoir que ça existe (bon début).
Maintenant, j'aimerais aborder l'étape 2 : essayer d'en observer.


Alors voilà j'intercalerais une étape "voir ton premier"! Et peut être pour cela te faire guider par un qui connait le spot sur lequel tu cherches..
Pour ce qui me concerne il m'a fallu peut être deux ans avant de voir le premier! Avec Laurent on pensait alors que peut être il n'y en avait pas dans notre spot favori au Mugel. On croyait même que les nudibranches ne pouvaient être observé que par les plongeurs bouteille en milieu tropica!!
Mais le premier vu et identifié, c'était un Doris dalmatien, nous avons compris par lecture des différentes sources que ce doridien par exemple était inféodé à certains types d'éponges qu'il faut apprendre à reconnaître, bien sûr. Mais connaissant notre spot de mieux en mieux et notamment les secteurs à éponge correspondante nous trouvons maintenant de Doris à chaque sortie. Pareil pour les flabellines dont la plupart se nourrissent d'hydraires assez faciles à repérer.... etc... et
Pour en trouver dans tes voyages, dans un temps limité donc (moins de deux ans :lol: ) je pense qu'il faut se renseigner auprès de ceux qui connaissent le coin au moins pour avoir une idée des espèces qu'on peut découvrir et de leurs conditions de vie.

Doris et son éponge...
P6050481 (3) (Copier).JPG
P6050481 (3) (Copier).JPG (125.73 Kio) Vu 635 fois
P6050481 (3) (Copier).JPG
P6050481 (3) (Copier).JPG (125.73 Kio) Vu 131 fois


Flabellines
P7191780 (Copier).JPG
P7191780 (Copier).JPG (73.95 Kio) Vu 635 fois
P7191780 (Copier).JPG
P7191780 (Copier).JPG (73.95 Kio) Vu 131 fois
Hervia se nourrissant de polypes (Copier).jpg
Hervia se nourrissant de polypes (Copier).jpg (76.77 Kio) Vu 635 fois
P6221031 (Copier).jpg
P6221031 (Copier).jpg (91.41 Kio) Vu 131 fois


A+

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Dim 27 Jan 2019 11:25
par laurent 13
Salut !

JDF a tout parfaitement résumé ! Chez nous les nudibranches fréquentent principalement les parois rocheuses ombragées et les entrées des grottes ou se fixent leurs sources de nourriture, éponges ou hydraires qui n'aiment pas beaucoup la lumière directe. Donc il faut les chercher dans le coralligène. En Méditerranée sur les rochers plus éclairés on a plus de chance de croiser des planaires ou des tectibranches comme la petite élysie timide. En Méditerranée certaines espèces de doris sont quand même de bonne taille et plutôt faciles à remarquer (surtout une fois qu'on a vu notre premier comme l'a souligné JDF :) ), par contre c'est vrai que les nudibranches sont petits et certains trèèèèès petits et il vaut mieux avoir une nage très lente et ouvrir l’œil pour les voir. Voilà les espèces que j'ai pu observer pour l'instant :

http://snorkeling-exploration.eklablog. ... s-p1225320

Si leurs cousins tropicaux adoptent le même comportement de photophobie j'imagine qu'il doit être compliqué d'en observer parmi les coraux des lagons peu profonds inondés de Soleil. Il doit falloir fouiner la tête sous l'eau les zones les moins exposées à la lumière parmi des patates de corail ou explorer les rochers ombragés ou se fixent des éponges. Ou descendre de quelques mètres en apnée pour retrouver un milieu un peu moins irradié par le Soleil. Par contre près de la surface on peut croiser des planaires, parfois même en train de nager comme celui-ci photographier en Thaïlande :

http://snorkeling-exploration.eklablog. ... n-p1270926

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Dim 27 Jan 2019 21:28
par alamanda974
Merci pour les infos bon à savoir, pour ma part j'en ai vus rarement ;)

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Lun 28 Jan 2019 11:21
par Mascareignes
Merci messieurs, c'est exactement le genre de remarques que j'attendais/ espérais.
Déjà, je vais creuser le sujet des éponges & co : si je ne suis même pas capable de les repérer/ repérer, il me faudra encore plus que 2 ans avant ma 1ère observation :lol:

@JdF
Je ne sais pas si je pourrai snorkeler avec quelqu'un qui connait le spot et ce qui y vit. L'hôtel que nous avons repéré a, semble-t-il, un bon centre de plongée mais bouteille.
Bon, on verra, on peut toujours essayer de discuter avec les gens de l'équipe.

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Mar 29 Jan 2019 18:04
par Davi BLIN
Bonjour tout le monde.

Pour ma part, je les observe assez souvent en pleine lumière pour certaines espèces, même en méditerrannée ou j' ai vu plus de 15 espèces de nudi en moins d' une semaine en 2018. ;)
A ce titre, je ne pense pas avoir posté ce film sur le forum ou je montre une petite partie des nudis que j' ai vu à Banyuls l' année dernière(les nudis sont au début du film) ;) .:https://www.youtube.com/watch?v=n7mB996gl18



Par contre, j' avoue que c' est souvent pendant la reproduction qu' ils s' approchent de la surface(pour la plupart).

Leurs pontes sont parfois plus facile à repérer que les nudis eux mêmes. ;)

Certains sites sont bien plus propices que d' autres et il n' y a pas des nudis partout.

Les sites riches en clavelines(plutôt pour les planaires), éponges, hydraires et surtout bryozoaires sont particulièrement propices. :) Les sites riches et bien diversifiés en général. :D

En atlantique on a des spots vraiment très dense en nudi mais souvent pendant la repro (Gros pic en avril début mai).
Ma plongée bouteille dans la ria d' étel était hallucinante! :shock: :shock: Le sol était recouvert de nudibranches, il y en avait partout et des jolis de plusieurs espèces mais c' est le spot le plus riche en micro-vie fixée que j' ai pu voir à ce jour.(toutes plongées confondues) :)

Le reste du temps, il faut chercher sur la vie incrustée dans les trous le plus souvent. ;)


A+
David.

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Mer 30 Jan 2019 00:43
par laurent 13
Salut David !

Superbe ta vidéo, quelle profusion d'espèces, je suis impressionné par les salpes, les cténophores et les méduses du début !

Pour en revenir aux nudibranches çà doit déprendre des espèces et des périodes de l'année comme tu l'as souligné. En tout cas pour tout les sites du Mugel, de l'Anse du Sec et de Figuerolles qui sont des coins à nudibranches, j'ai beau fouiner attentivement ils sont toujours dans des coins plutôt ombragés.

Les seuls que j'observe même en plein Soleil sur des rochers peu profonds sont les élysies timides, celles là j'en trouve même au Cap Rousset qui est pourtant un site avare en limace de mers. Cela dit ce n'est pas étonnant puisqu'elles se nourrissent d'acétabulaires qui poussent n'importe où, d'où l'intérêt comme l'a suggéré JDF de bien étudier la source de nourriture favorite de chaque espèces !

Re: Comment chercher les nudibranches ?

Message non luPosté: Mer 30 Jan 2019 12:54
par Mascareignes
De toutes les remarques, il ressort que c'est surtout lorsqu'il y a des '"organismes fixés mous" (éponges, gorgones, ...) qu'on trouve des nudibranches, pas sur des coraux, et pour majorité pas en plein soleil.

Ca me rassure un peu sur mon incapacité à en avoir jamais vu : les endroits où on snorkle à Maurice sont vraiment pauvres dans ce type d'organismes "supports" (juste quelques rares petites éponges) et la plupart du temps très près de la surface et très exposés au soleil.

Donc étape 1 : chercher les "mous". Ca tombe bien, ça faisait partie de mes objectifs 2019 :mrgreen: .